Les tendances du marché des médicaments vétérinaires sur Internet

chien21 Les tendances du marché des médicaments vétérinaires sur Internet

Le marché du médicament vétérinaire a connu une croissance réelle et continue au cours de ces dernières années. La raison de cela est simple car d’un côté, il y a l’émergence du marché des animaux de compagnie et d’un autre, il y a la nécessité de contrôler les maladies des animaux de production. Et même si la France a traversé une crise économique en 2009, la tendance s’est rapidement stabilisée en 2010 grâce aux fondamentaux qui demeurent très solides.
En 2018, le pays réalise un chiffre d’affaires de 927 millions d’euros et il était le premier pays européen en matière de recherche et de fabrication de médicaments et de réactifs pour animaux. Il dispose aussi de 3 entreprises classées dans les 10 premiers laboratoires mondiaux, dont : Virbac, Vetoquinol et Ceva.

Le marché des médicaments pour animaux de compagnie

La croissance du marché des médicaments destinés aux animaux de compagnie peut être expliquée par l’apparition de produits innovants et surtout de produits répondants à des problématiques restées toujours sans solution satisfaisante dans les pharmacies vétérinaires et animaleries. Elle dépend effectivement du renforcement des liens entre l’homme et l’animal et aussi de l’innovation et elle n’est pas prête à ralentir.
Il est impossible de ne pas remarquer que de plus en plus de Français décident d’adopter des animaux de compagnie notamment des chiens et des chats, mais aussi des NACs. Et outre les nourritures, les antiparasitaires pour animaux de compagnie représentent aussi le segment le plus important du marché des produits vétérinaires.

Le marché des médicaments pour animaux de production

Pour ce qu’il en est du marché des médicaments pour animaux de production, eh bien, ce segment présente aussi une croissante constante depuis 2010. Les fermiers et éleveurs d’animaux qui habitent dans les pays de la zone BRIC (Brésil-Russie-Inde-Chine) ne cessent de commander des médicaments et produits vétérinaires en France, donc le pays doit faire face à une forte demande.
Il y a aussi le segment de la biologie qui est privilégié avec le lancement de nouveaux vaccins contre de nouvelles maladies et la mise au point de nouvelles stratégies pouvant améliorer la facilité d’utilisation des produits.
Toutefois, il convient de noter que la diversité des espèces et de leurs pathologies propres tendent à fractionner ce marché et des raisons historiques et économiques ont fait de la France le 2ème marché de santé animale au monde avec 41 millions d’animaux de rente c’est-à-dire de bovins, de porcins, d’ovins et de caprins ; 1,5 milliard de volailles produites ; 31 millions de lapins et 1 million de chevaux.