Le secteur du funéraire sur Internet : tendances

ange sculpte21 Le secteur du funéraire sur Internet : tendances

La question qui se pose souvent est : la tendance est-elle actuellement à la digitalisation du marché du funéraire ? Eh bien, il est à savoir que ce marché compte parmi les secteurs qui se sont engagés assez tardivement dans la digitalisation. Il est soumis à une règlementation stricte qui impose aux entreprises de ne pas démarcher des individus pour leur vendre leurs services. Donc, il doit se contenter de communiquer auprès du grand public.
Mais vu le nombre de décès par an en France et vu l’augmentation importante du chiffre d’affaires en seulement 10 ans, il y a lieu d’admettre qu’Internet s’avère être une opportunité à ne pas prendre à la légère.

Comment assurer sa présence en ligne ?

Différentes solutions s’offrent aux entreprises qui travaillent dans le secteur du funéraire pour assurer leur présence en ligne. De un, elles peuvent s’implanter sur les réseaux sociaux en créant par exemple une page Facebook. Et vu qu’elles ne peuvent pas faire des publicités sur leurs services, elles doivent consacrer cette page à la communication de sujets orientés autour du deuil ou de la mort.
De deux, elles peuvent aussi s’afficher sur les annuaires gratuits et sur les sites d’avis de décès. Comme cela, elles n’ont pas à faire de publicités et elles seront plus visibles sur le net.
Enfin, les entreprises qui appartiennent au secteur du funéraire peuvent aussi se concentrer sur la gestion de leur e-réputation. En fait, le fait de posséder une bonne image et de bons avis consommateurs sur les sites de comparateurs de devis de pompes funèbres peut les aider à trouver des clients.

Quels sont les avantages du numérique ?

Grâce au numérique, il est plus facile de célébrer la mémoire d’un défunt. De nombreuses entreprises proposent, en effet, aux familles et proches du défunt de continuer à utiliser ses comptes Facebook, Twitter, etc. Ainsi, il serait toujours possible d’y échanger et de partager des souvenirs et aussi d’ajouter des illustrations telles que des cierges ou des fleurs. L’objectif étant d’aider les proches du défunt à mieux gérer leur deuil.
Par ailleurs, le numérique permet aussi de préserver les dernières volontés du défunt. Sur certains sites, il est par exemple possible d’enregistrer ses intentions et de désigner la personne à qui celles-ci doivent être adressées après son décès.
Enfin, il ne faut pas oublier que les faireparts peuvent être diffusés en ligne pour annoncer le décès et pour prévenir toutes les personnes qui connaissent le défunt. Un espace de partage peut aussi être créé pour permettre aux proches du défunt d’adresser leurs condoléances, de publier des photos de souvenir et de laisser des témoignages.